Philippe Katerine est fou

Posted on septembre 27, 2010

4


Depuis quelques jours, j’ai une petite musique dans la tête : « liberté, mon cul… égalité, mon cul… fraternité, mon cul… » Philippe Katerine a encore frappé. Alors que les critiques se disputent pour savoir si son dernier album est l’apothéose du génie ou une sombre daube, moi je dis : il est très fort ce Katerine, parce que j’ai écouté son dernier opus une seule fois et j’ai déjà toutes les mélodies bien en tête.

Pour la pochette de son album, il pose avec papa et maman.

Il faut bien le dire, ce type est fou. On le savait déjà, on s’en doutait, maintenant on en est sûrs. Il titille en permanence l’oreille de son public, on entend presque sa petite voix nous narguer derrière ses bouts de paroles entêtantes : « t’es cap ou t’es pas cap d’écouter la chanson jusqu’au bout ? ». Le tout est d’avoir les nerfs bien accrochés. Car Katerine version 2010, ça donne ça : « Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. Bla, bla, bla. » ou encore : « Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? Philippe. Comment tu t’appelles ? TA GUEULE !!!! » Ma chanson préférée, c’est La Moustache ; on l’entend s’esclaffer pendant deux minutes. C’est communicatif. Et puis il y a bien sûr la fameuse banane…


Il y a donc des paroles un peu plus étoffées : « J’me sens bien, j’me sens mal, j’me sens bien mal » ; « non mais laissez-moi, non mais laissez-moi, manger ma banane » ; « je me sens comme un sac en plastique…qui vole au vent » ; « c’est affreux j’ai rêvé que je suçais Johnny ». Que du grand art quoi. Et justement, il paraît qu’il faut voir la production de Philippe Katerine comme une oeuvre d’art. Mais on se dit que la frontière est mince entre l’art contemporain et la vaste blague : je penche plus du côté de la blague, car Katerine me fait vraiment rire, et ça dure depuis le superbe « je suis une merde, et je vous emmerde ».

Pour écouter l’album de Katerine sur Deezer
Pour voir en exclu
le clip de Liberté (ça vaut le coup!) sur le site de l’Equipe
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Posted in: Musique !