France 1500 : voyage en France médiévale

Posted on novembre 29, 2010

4


Explorer le passage du Moyen-Age à la Renaissance, côté français : c’est l’objet de l’exposition France 1500, au Grand Palais jusqu’au 10 janvier 2011. Si cette période a été maintes fois traitée, le rôle joué par les artistes français semble plutôt méconnu. Le credo de cette expo pourrait être : l’effervescence artistique de la Renaissance ne se limite pas à l’Italie ! En sortant, on en est convaincus, même si on n’a pas forcément saisi toute la chronologie et les enjeux de ce mouvement majeur. Les conservateurs ont pensé aux historiens et spécialistes de la période, peut-être un peu moins au visiteur lambda… cependant, rassurez-vous, pas besoin de grandes explications pour en prendre plein les yeux. Tapisseries monumentales, profusion de sculptures et de tableaux, précieux retables et enluminures, vitraux… c’est la caverne d’Ali Baba.

Voici quelques pièces / thématiques qui ont retenu mon attention :

– La série de représentations de Vierge à l’Enfant, principalement des sculptures. Amusant de comparer les dizaines de visages du petit Jésus, tantôt visage d’adulte miniaturisé, assez effrayant, tantôt plus proche d’un poupon joufflu façon Renaissance. Les autres thèmes religieux son évidemment très nombreux, ils font l’objet de magnifiques tableaux et retables.

– Les objets évoquant la reine Anne de Bretagne, un des personnages mythiques de l’Histoire de France, qui a épousé deux rois de France, le « Roi femelle » telle que l’as surnommée Jules Michelet. Étonnant comme on conserve d’elle l’image d’une reine à la fois puissante et pieuse, intelligente et dévouée. Cette image est déjà celle qui lui façonnent ses contemporains, comme le prouvent les différentes représentations visibles dans cette expo. Ci-dessous le vaisseau du coeur de la reine et sa couronne, un objet somptueux que j’avais déjà pu admirer à Nantes où il est habituellement conservé.

– Le thème du passage des modèles religieux à ceux de l’Antiquité est également très présent. C’est sur ce thème que j’ai le plus regretté le manque d’explications, il faut se débrouiller seul(e) pour comprendre les tenants et aboutissants de cette évolution…J’ai beaucoup aimé la représentation de Pénélope sur le fragment de tapisserie des « Femmes vertueuses ». La finesse des traits et la subtilité des dégradés de couleurs rappelle la fameuse Dame à la licorne, à admirer au Musée du Moyen-Age.

Et puis, de manière générale, j’ai aimé retrouver les imageries les plus célèbres du Moyen-Age, et la mise en valeur de leurs couleurs si particulières par un éclairage discret. A défaut d’explications très détaillées, cette explication plonge le visiteur dans une atmosphère très particulière, qui correspond bien à l’imaginaire médiéval et aux premiers signes de la Renaissance.

Saint Adrien (vers 1510, vitrail, église Notre-Dame à Louviers)

Narcisse à la fontaine (vers 1500, tapisserie en laine et soie, conservé à Boston)

Le Livre de Melusine, 1478, conservé à la BNF

Pour finir, deux conseils pour profiter pleinement de l’expo :
1/ Offrez-vous un des hors-séries publiés pour l’occasion : le Figaro, Télérama et Beaux Arts proposent chacun le leur. Ils sont vraiment incontournables pour compléter les commentaires des oeuvres présentées.
2/ N’oubliez-pas de jeter un petit coup d’oeil au livre d’or (mon rituel après chaque expo) : celui-ci contient quelques perles. C’est ici que se plaignent les papys (et les autres) qui trouvent que vraiment, c’est honteux de mettre des cartels si petits, on n’y voit rien, et puis il y a une erreur sur la statue numéro 12 de la pièce 2, c’est une piéta, pas une piété, et que ce manque de précision traduit bien l’état d’esprit d’une institution culturelle en pleine déchéance…on se marre, je vous dis.

France 1500
Entre Moyen Âge et Renaissance

Galeries nationales du Grand Palais
06 octobre 2010 – 10 janvier 2011


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Posted in: Expo