Somewhere… mais où ?

Posted on janvier 10, 2011

22


Aimer ou ne pas aimer la patte de Sofia Coppola, telle est la question. Je pensais que la réponse était claire de mon côté : j’ai pleinement adhéré à la poésie vaporeuse de ses précédents films. Somewhere devait s’inscrire dans la même veine. Les critiques partagées de la presse ne m’ont pas effrayée plus que ça, elles étaient bien moins virulentes que les  polémiques qui ont accompagné la sortie de Marie-Antoinette.

Donc voilà l’histoire : un acteur un peu paumé végète dans un hôtel hollywoodien. Pour passer le temps, il picole, voit des filles, regarde la télé. Et puis un jour, sa fille de onze ans débarque et il s’ennuie un peu moins. Puis elle repart et il s’ennuie un peu plus.

Voilà. C’est tout. Comme s’il y avait besoin d’un scénario pour faire un film…. c’est mépriser le génie de l’artiste ! Alors oui, il y a de jolies images, de belles lumières, de beaux acteurs, mais ni cela ni l’aura de la réalisatrice ne suffisent à porter le film. Les quelques longueurs / langueurs qui font habituellement le charme de son oeuvre sont ici interminables. C’est un peu facile, sous prétexte de faire un film sur le vide existentiel, de filmer du vent. Un exemple ? La première scène du film, le personnage principal fait des tours de Ferrari sur un circuit fermé durant cinq bonnes minutes. Magnifique comme on se sent intelligent, on a compris le symbole : il tourne en rond. Un peu plus tard, assis sur son canapé, il tripote un fruit dans une coupelle posée sur la table basse. Merveilleux : il s’ennuie. Nous aussi. Le film dure seulement 1h30, mais en sortant on a l’impression d’avoir perdu 3h. Seule la présence à l’écran de la jeune Elle Fanning parvient à nous émouvoir un peu, notamment lors d’une scène de patinage pleine de grâce. Et dans ces moments-là, on se souvient de ce qui nous plaît chez Sofia Coppola.

Bref, je ne sais pas trop quoi vous conseiller… pour les plus courageux : allez-y, et faites-vous votre propre opinion. Et pour les autres : regardez la bande-annonce, elle est très belle et synthétise – à mon sens – en 2 minutes tout ce qu’il faut retenir du film.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Posted in: Séance ciné