All about Eve, une cruelle histoire d’ambition

Posted on janvier 26, 2011

1


Dans la série « je revois mes classiques », voici une pépite du cinéma américain des année 1950 : All about Eve, traduisez en Français, euh : Eve (oui, tout sur Eve ils ont du se dire que ça ne sonnait pas terrible). Avec 15 nominations aux Oscars, la performance exceptionnelle de Bette Davis, et la présence (discrète) de Marilyn, on peut dire que ce film de Joseph L. Mankiewicz est un incontournable.

Le film débute sur une cérémonie de remise de prix ; le trophée Sarah-Siddons va être remis à la meilleure actrice de théâtre de l’année, une certaine Eve Harrington (Anne Baxter). Qui est-elle ? C’est ce que l’on va découvrir à travers un long flash-back qui décrit l’ascension fulgurante de cette ambitieuse jeune femme. On découvre qu’elle s’est construite patiemment dans l’ombre de son idole / rivale, la comédienne Margo Channing (Bette Davis).

Parfois, on a du mal à voir ce qui fait l’essence d’un chef d’oeuvre. Ici, c’est très clair. La première force de ce film, c’est son scénario. Dans un premier temps, le spectateur est curieux de voir comment la jeune fille réservée va parvenir à devenir une star : une success story à l’américaine un peu lisse en apparence. Mais peu à peu, alors qu’Ève tisse sa toile, on prend conscience de l’étendue de son pouvoir de manipulation et de sa perversion. Et on s’intéresse alors à la chute de Margo, victime de la jeune arriviste mais aussi et surtout de ses propres angoisses : la peur de vieillir et de ne plus être aimée.

Dans ce film, ce sont les femmes qui mènent la danse en bataillant pour leur survie : Eve, Margo, et dans une moindre mesure sa meilleure amie Karen (Celeste Holm). Les hommes se cantonnent à l’arrière-plan, victimes naïves et simples faire-valoir de ces femmes en quête d’amour et de reconnaissance. Vous l’aurez donc deviné, la seconde force du film, ce sont ses actrices. Pour les fans de Marilyn (dont je fais partie), elle tient un petit rôle, celui de la blonde ingénue qui rêve de célébrité.

Enfin, dernier point fort, cinquante ans après la sortie du film, les deux principaux thèmes sont plus que jamais d’actualité : l’ardent désir de vivre son moment de gloire, et l’obsession de la jeunesse. Le tout est rythmé par l’énergie du désespoir, une sorte de fougue féroce qui nous tient en haleine pendant plus de deux heures. Bref, tout sauf un classique soporifique.

Si vous n’avez pas vu ce film et que la vénéneuse Eve vous intrigue, direction Amazon où vous pourrez acquérir ce chef-d’oeuvre pour la modique somme de 9,99 euros (oui, je fais téléachat aussi). En ce qui me concerne, j’ai profité d’une promo à la Fnac pour refaire le plein de classiques, donc je vous donne rendez-vous très vite pour une prochaine (re)découverte…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Posted in: Les bons DVD